Programme ESPON

European Spatial Planning Observation Network

Le programme ESPON constitue un trait d'union entre la recherche appliquée, les décideurs politiques et les praticiens de l'aménagement du territoire. Il s'appuie sur l'hypothèse qu'une politique régionale moderne et efficace doit se baser sur des connaissances scientifiques fiables.

ESPON soutient une politique régionale axée sur la cohésion territoriale ainsi que sur un développement spatial harmonieux. Cela passe par des projets de recherche territoriale, des analyses statistiques, le développement de scenarii et d’études comparées.

Les résultats scientifiques du programme bénéficient à l'ensemble des décideurs qu’ils travaillent à l'échelle régionale, nationale ou européenne. Comme les programmes européens INTERREG, URBAN et INTERACT, ESPON met en oeuvre le Schéma de Développement de l'Espace Communautaire (SDEC) adopté en 1999 par les ministres européens de l'aménagement du territoire.

Le programme ESPON 2014-2020

Comme au cours des deux périodes précédentes (2002-2006 et 2007-2013), ESPON est chargé pour la période 2014-2020 d'initier et de coordonner des études scientifiques sur les développements territoriaux européens, le développement durable, la politique régionale ainsi que la compétitivité des territoires.
Le programme est également chargé de sensibiliser les décideurs politiques de tous niveaux aux impacts spatiaux de leurs politiques.

Deux axes prioritaires

  1. Analyse territoriale, transfert de connaissance, outil d’observation territoriale et communication
  2. Soutien technique

Cinq objectifs

  1. Recherche appliquée : Après avoir répondu à un appel à projets européen lancé par le programme ESPON, les chercheurs travaillent sur une recherche appliquée traitant d’enjeux à envergure européenne.
  2. Analyse ciblée : Les praticiens travaillant à diverses échelles (locale, régionale, nationale, transfrontalière ou encore transnationale) soumettent au programme ESPON une « expression d’intérêt ». Après les avoir collectées deux fois par an (au printemps et à l’automne), le programme opère une sélection avant de lancer un appel à projets aux chercheurs. Les projets d’une durée de 18 mois environ répondent ainsi directement aux besoins des praticiens. La recherche effectuée par les chercheurs est accompagnée par les praticiens et se concentre souvent sur certaines régions.
  3. Outils d’observation territoriale : Développement d’instruments permettant une analyse continue du développement territorial européen. Les chercheurs développent ces outils qui peuvent également être utilisés par les praticiens.
  4. Communication : Développement de stratégie permettant le transfert de connaissances entre chercheurs et praticiens.
  5. Soutien technique : gestion du programme et soutien à sa mise en oeuvre.

Les publics cibles du programme ESPON

  1. Acteurs politiques européens actifs dans le domaine de la politique de cohésion (en particulier programmes INTERREG) et les politiques sectorielles (p.ex. transports, recherche et développement, économie)
  2. Acteurs politiques et praticiens à l'échelle nationale en charge de la politique de cohésion, des programmes de coopération territoriale et des stratégies macro-régionales.
  3. Les services administratifs à l'échelle interrégionale et transfrontalière, compétents pour l'application des programmes opérationnels de la politique régionale.

Rétrospective: L’émergence du programme ESPON

  • 1994 : Emergence de l’idée de créer un réseau d'observation spatiale à l'échelle européenne
  • 1997 : Les ministres européens de l'aménagement du territoire mettent sur pied une phase de test de l’observation spatiale en réseau (« SPESP »: Study Programme on European Spatial Planning)
  • 2002-2006 : Première phase du programme ESPON. Les résultats scientifiques sont intégrés dans les réflexions de la politique de cohésion européenne. A l’issue de cette première phase, des retours positifs ont permis la continuation du programme.
  • 2007-2013 : Deuxième programme ESPON.
  • 2014-2020 : ESPON se trouve actuellement dans la troisième phase du programme
Dernière mise à jour